Archives Mensuelles: novembre 2013

Wherlocke (tome 1 – Pouvoirs de séduction), de Hannah Howell

470 pages

Éditeur :  Milady Romance

Date de parution : le  22 novembre 2013

Prix : 7€90

Quatrième de couverture

« Elle va lui sauver la vie… Mais à quel prix ?

Grâce à un étrange rêve, Chloe Wherlocke devine qu’un complot se trame contre lord Julian Kenwood et son fils nouveau-né. Son don lui permet de sauver l’enfant d’une mort certaine, cependant, l’existence du comte est toujours menacée. Julian soupçonne sa femme et son amant de vouloir l’éliminer, mais il apprend grâce à Chloe, mystérieuse étrangère à la chevelure de jais, que des forces maléfiques s’en prennent à lui… Il va s’allier à cette charmante créature prête à braver le danger, qui ne le laisse pas indifférent…« 

Mon avis

Je me suis enfin lancée dans ma première lecture de romance historique ! J’ai toujours détesté l’histoire, je me disais donc que ces romances n’étaient pas pour moi ! Mais j’ai voulu tenter le coup avec ce premier tome dont la couverture m’a attirée. Je ressors ravie de cette lecture ! Ce qui m’a convaincu, c’est que ce premier tome n’aborde pas uniquement de la romance au XVIIIème siècle, il y a également un peu de magie ! Autant vous dire que sans le savoir, ma lancée dans la romance historique s’est faite tout en douceur 😉

Je ne vous fais pas de résumé de l’histoire puisque la quatrième de couverture suffit amplement. Je ne souhaite pas vous spoiler 😉

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur qui est fluide et agréable à lire. Certes, j’ai mis un peu de temps à lire cet opus (le temps de m’habituer au contexte historique), j’ai mis du temps à me plonger dans l’intrigue, mais ensuite je ne me suis pas ennuyée et j’étais limite accro à l’histoire ! J’ai bien aimé la pointe de fantastique, même si, je vous rassure, ce côté fantastique reste en second plan.

Concernant les personnages, Chloé a du caractère et n’hésite pas à dire ce qu’elle a à dire. C’est une femme qui a un grand coeur. Son don de voyance en fait un personnage très intéressant. Quant à Julian, je ne me suis pas spécialement attachée à lui. J’ai tout de même bien aimé suivre sa relation avec Chloé.

Dans cet opus, ce ne sont pas les personnages qui m’ont le plus plu, c’est l’intrigue ! J’ai bien aimé voir les personnages essayer de déjouer les plans des personnes qui veulent tuer Julian. Puis tout se complique lorsque Julian annonce publiquement qu’il a un fils (censé être mort) et donc un héritier. Il y a pas mal d’action ! Même si l’intrigue m’a plu, je trouve néanmoins qu’il n’y a pas de surprises ni de suspens ; sans être pour autant gênant, ça aurait été encore mieux d’en avoir 😉

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ma première romance historique ! Je pense lire le prochain tome 😉

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Publicités

Revanche, de Cat Clarke

491 pages

Éditeur :  Editions Robert Laffont (Collection R)

Date de parution : le  17 octobre 2013

Prix : 18€50

Quatrième de couverture

« La vie est injuste.

Jem Halliday est amoureuse de Kai, son meilleur ami, qui est gay. Pas vraiment l’idéal, mais Jem s’est faite à l’idée.

La vie est cruelle.
k
Une vidéo de Kai en compagnie d’un garçon a été postée sur Internet. Il ne l’a pas supporté et s’est suicidé.
Sa vie ne sera que vengeance.
k
Quoi qu’il lui en coûte, Jem a décidé de découvrir qui sont les responsables et de les faire payer, un à un, jusqu’au dernier…« 
k

Mon avis

Jem, adolescente de seize ans, est amoureuse de Kai, son meilleur ami. Mais très tôt, celui-ci lui a avoué être homosexuel. Le lendemain d’une soirée, Kai reçoit par mail une vidéo de lui en compagnie d’un garçon. Cette vidéo est diffusée à tous les étudiants de son école. Il reçoit alors des mails d’insultes… Kai a du mal à se remettre de ce choc… Il a trop peur de l’avenir. Il se suicide et abandonne Jem qui devra faire face à cet événement. Comment a-t-elle fait pour ne pas s’apercevoir que Kai se sentait vraiment mal ? Et surtout, qui est l’auteur de cette vidéo ? Qui l’a diffusé ? Jem est bien décidée à venger la mort de son meilleur ami, son seul ami désormais disparu.

C’est le premier roman que je lis de Cat Clarke et il a frôlé le coup de cœur ! Le sujet traité au début de ce roman est super important : l’homosexualité. L’auteur nous montre bien la réaction des gens et surtout les conséquences qu’elles peuvent avoir sur les personnes homosexuelles victimes d’insultes et de violation de la vie privée. J’ai aisément compris le désir de Jem : venger Kai. Franchement, lorsqu’on perd quelqu’un de très proche à cause d’un imbécile qui a balancé une vidéo sur internet, on a qu’une envie : trouver qui a fait ça et pourquoi. Ça sera l’objectif de l’histoire. Jem a reçu une liste de noms et suppose que c’est eux qui ont fait ça à son meilleur ami. Du coup, elle va lentement mais surement préparer sa vengeance… Puis comme elle ne peut pas vivre sans Kai, elle a décidé que lorsqu’il serait vengé, elle se suiciderait afin de le rejoindre.

Autant vous dire que Jem arrive à faire face à la mort de son ami, mais c’est surtout la vengeance et le fait de se suicider dans un an qui la font tenir. Aussi, Kai a laissé plusieurs lettres à Jem. Elle doit en ouvrir une tous les mois. Il espérait ainsi l’aider à faire face à sa disparition. Ces lettres m’ont d’ailleurs fait penser à « PS I love You« , mais la ressemblance ne va pas plus loin.

Concernant le personnage de Jem, certains ne l’apprécieront peut être pas puisqu’elle pense qu’à se venger. Mais personnellement, je la comprends et j’étais à ses côtés, je la soutenais dans son plan diabolique (oui c’est pas bien, bouhhh). On peut tellement la comprendre que ça en fait un personnage vrai, réaliste. En plus, Kai avait l’air joyeux, sympathique. Bref, il devait être un super ami.

Tout au long du roman, je me suis posée pas mal de questions. Jem va-t-elle aller au bout de son plan diabolique ? Va-t-elle se suicider ou va-t-elle réussir à faire face à la mort de Kai ? J’ai deviné pas mal de choses sur le dénouement final (comme l’auteur de la vidéo), mais j’ai été surprise par les toutes dernières pages. Je n’en dirai pas plus afin de ne rien vous dévoiler.

Attention, ne vous attendez pas à lire un roman traitant non stop de l’homosexualité et du suicide ! Oui ce sont des sujets intéressants, réels et douloureux qui lancent l’intrigue, mais dès lors que Kai s’est suicidé, on assiste surtout à la mise en place de la vengeance de Jem.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman. J’espère maintenant pouvoir rencontrer Cat Clarke au salon du livre jeunesse de Montreuil le week-end prochain afin de faire dédicacer mon précieux 🙂

Je remercie grandement Stéphane-Laure et les éditions Robert Laffont (collection R) pour cette jolie découverte dans le cadre d’un partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [71]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Ma lecture de la semaine passée

Ma lecture en cours

Ma prochaine lecture

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [68]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Livres reçus en partenariat

      

   

(épreuves non corrigées)

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Big Easy, de Ruta Sepetys

448 pages

Éditeur : Gallimard Jeunesse

Date de parution : le 17 octobre 2013

Prix : 16€50

Synopsis

« Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n’a pas tiré le gros lot. Fille d’une prostituée qui n’a rien d’une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l’argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela… et ceux qui l’aiment le savent bien…« 

Mon avis

Je suis ravie de cette découverte grâce aux éditions Gallimard Jeunesse parce que ce n’est pas un livre vers lequel je me serais tournée en librairie et j’aurai loupé une jolie histoire !

En 1950, Josie, dix-sept ans, habite le quartier français de la Nouvelle Orléans. Elle rêve de fuir la Nouvelle Orléans pour intégrer une prestigieuse université de Massachusetts. Mais ce n’est pas si facile lorsqu’on est fille de prostituée. Sa mère s’occupant peu d’elle, Josie fait du ménage dans la maison close où travaille sa mère, tenue par Willie, et travaille également comme libraire avec Patrick, son meilleur ami. Mais, malheureusement, Josie sera mêlée malgré elle à une affaire de meurtre et à la mafia…

Je ne connaissais pas Ruta Sepetys et je dois dire que j’ai beaucoup aimé sa plume ! Elle nous emmène avec facilité dans la Nouvelle Orléans des années 1950, elle sait donner vie à ses personnages, son roman et rythmé et vivant. J’ai beaucoup aimé l’ambiance de son histoire. Je pense que la plume de l’auteur est l’un des deux points forts de ce roman 🙂

Le deuxième point fort de ce roman est les personnages ! Ils sont tous différents et tous intéressants. J’ai vraiment apprécié les rencontrer et passer quelques pages avec eux.

S’agissant de Josie, c’est une jeune fille intelligente et mâture qui malheureusement rêve d’une chose inaccessible, dans les années cinquante, lorsqu’on a une mère prostituée : aller dans une université réputée. Il est hors de question pour Josie de finir comme sa mère et de se prostituer pour gagner de l’argent et des cadeaux de ses clients. C’est pourquoi elle fera tout pour gagner de l’argent  autrement afin de s’inscrire à l’université de ses rêves.

Concernant la mère de Josie, je ne l’ai pas du tout aimé. Elle ne s’occupe pas de Josie et n’hésitera pas à lui faire du mal et à ruiner ses chances d’avoir un avenir meilleur. C’est un personnage dont j’ai détesté le comportement. Mais bon, il faut bien des « méchants » 😉

Sa mère ne s’occupant pas de Josie, c’est plutôt Willie qui va s’occuper d’elle. Dans les premières pages, je n’ai pas trop apprécié Willie, mais je me suis vite aperçue qu’elle était gentille avec Josie qu’elle considère, je pense, comme sa fille. Elle la connaît par coeur et est toujours là pour elle si Josie a besoin de parler.

Aux côtés de ces personnages principaux, nous ferons la connaissance d’autres personnages comme Patrick, le meilleur ami de Josie, ou Cokie, le chauffeur de Josie et bien d’autres personnages que j’ai bien aimé découvrir.

Un livre jeunesse plein d’émotion : l’humour, la tristesse, l’espoir, l’amitié ou encore l’amour. Un joli roman à découvrir 🙂

Je remercie grandement les éditions Gallimard Jeunesse pour cette jolie découverte ! 

La note de Rex

4 sur 5

C’est lundi, que lisez-vous ? [70]

Cette bannière a été crée par Galléane qui a repris ce rendez-vous initialement mis en place par Mallou.

Le principe est simple : tous les lundis, je répondrai aux trois questions suivantes :

Qu’ai-je lu la semaine passée ?
Que suis-je en train de lire en ce moment ?
Que vais-je lire ensuite ?

Mes lectures de la semaine passée

   

Ma lecture en cours

Mes prochaines lectures

   

Et vous, que lisez-vous ?

In My Mailbox [67]

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. C’est Lire ou mourir qui s’occupe de la gestion des In My Mailbox français.”

Livre reçu en partenariat

Et vous, qu’avez-vous reçu cette semaine ?

Enclave (tome 2), de Ann Aguirre

Chronique du 1er tome

360 pages

Éditeur : Hachette Black Moon

Date de parution : le 14 août 2013

Prix : 16€

Quatrième de couverture (attention aux spoilers sur le 1er tome)

« La vie de Trèfle a bien changé. Dans l’enclave, elle était une chasseuse, forte et combative, indispensable à la survie de la communauté. Pourtant, à Salvation où elle s’est réfugiée avec Del, son partenaire de chasse, elle n’est plus qu’un fardeau. Elle ne sait ni coudre, ni cuisiner. Elle n’aime pas aller à l’école. Et pour ne rien arranger, Del prend ses distances. Mais aux alentours de la petite ville tranquille, le danger rôde toujours. Les Monstres ne sont pas loin. Et ils sont de plus en plus intelligents. Ils observent. Ils attendent. Ils ont un plan. Le combat approche. Bientôt, Trèfle va retrouver une raison de vivre.« 

Mon avis (attention aux spoilers sur le 1er tome)

Trèfle s’est réfugiée à Salvation avec Del, Bandit et Tegan. Elle ne se sent pas à sa place dans cette ville où les femmes doivent cuisiner, coudre… alors que Trèfle ne sait faire aucune de ses tâches. Et soyons clair, ça ne l’intéresse pas ! Tout ce qu’elle veut, en tant que chasseuse née, c’est pouvoir aider les gardes à combattre les Monstres qui s’approchent de la ville. Après une attaque des plantations de la ville, Trèfle se porte volontaire pour les protéger des Monstres. Enfin on la laisse magner ses armes et défendre la ville ! Mais Trèfle ne se doute pas des souffrances qui l’attendent…

J’avais adoré le premier tome de cette saga. Je dois dire que même si cet opus est un peu lent au début lorsque l’auteur nous fait découvrir la ville de Salvation et qu’il manque un peu d’action par rapport au premier tome, je me suis encore une fois régalée ! Dans la première partie de cet opus, nous découvrons Trèfle en sécurité dans la ville de Salvation. Ça sera pour elle l’occasion de s’humaniser, de connaître l’amour de parents adoptifs, d’aller en cours, de faire la vaiselle ou de la couture. Bref, une vie totalement différente de celle qu’elle avait dans l’enclave. Le combat va beaucoup manquer à Trèfle, mais Del lui manque également. Le jeune homme s’est éloigné d’elle et ne lui adresse plus la parole… Heureusement, elle a Bandit avec qui elle s’entraîne au combat. Vous vous en douterez, un triangle amoureux se met alors en place entre ces trois personnages.

Dans la deuxième partie du livre, l’action est au rendez-vous. Il y a aura beaucoup de morts, nos personnages vont souffrir et on se pose pas mal de questions ! Trèfle, Del et Bandit se sont portés volontaire pour surveiller, avec d’autres gardes, la plantation de légumes du village qui avait été retrouvé saccagée, certainement par les Monstres. Ces trois amis vont alors faire des découvertes très importantes sur les Monstres. Je me suis posée pas mal de questions car il semble qu’ils savent réfléchir ! Ils attaquent en groupe, tendent des pièges… Dans le premier tome, on pensait que les Monstres étaient des zombies. Et bien non ! Ils sont beaucoup plus intelligents qu’eux ! Bref, cette deuxième partie est pleine d’action et de découvertes ; un vrai régal !

J’ai également bien aimé certains personnages secondaires. Que ce soit les parents adoptifs de Trèfle, mais également Veinard qui est le seul à croire en ses talents de chasseuse malgré sa féminité.

Pour conclure, je me suis régalée avec cet opus. J’ai juste une envie : lire le troisième tome qui promet de l’action !

Je remercie grandement les éditions Hachette, collection Black Moon, pour cette superbe lecture dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Tendre veillée, de Scarlett Bailey

408 pages

Éditeur : Milady Romance

Date de parution : le 22 novembre 2013

Prix : 7€60

Synopsis

« Lydia a toujours souhaité vivre un Noël parfait. Aussi n’hésite-t-elle pas une seule seconde quand ses meilleures amies l’invitent à réveillonner avec elles. Au programme, feux de cheminée et marrons chauds – le tout dans un décor digne d’une carte de vœux. Quand elle se retrouve bloquée par la neige en compagnie de son petit ami, de son ex et d’un irrésistible inconnu, son Noël idéal est sérieusement mis à mal. Mais bon, trois rois mages, c’est la tradition à cette époque de l’année…« 

Mon avis

A l’approche de Noël (oui je sais c’est encore un peu loin, mais ça va vite arriver !), j’avais envie de découvrir ce livre car j’aime beaucoup la période de Noël.

Parlons de l’histoire… Quatre amies qui se sont connues à la fac ont décidé de se retrouver chez l’une d’entre elles afin de fêter Noël ensemble. Quand Joanna présente son petit ami à Lydia, Lydia sent que cette année encore, ça ne sera pas le merveilleux Noël qu’elle attendait. En effet, le petit ami de Joanna n’est autre que l’amour perdu de Lydia… De plus, Lydia attend sous peu une demande en mariage de son fiancé actuel, mais elle s’aperçoit que finalement elle n’est pas amoureuse de lui. Enfin, le Noël se passe chez Katy qui va bientôt ouvrir un hôtel avec son mari. Mais lorsque le chauffage ou le four les lâche, la dinde va devoir subir un petit découpage en morceaux. Mais heureusement que Will, un parfait inconnu du village, viendra à la rescousse !

J’ai beaucoup aimé cette comédie romantique, malgré quelques passages un peu lents, mais rien de bien dérangeant. Il y a pas mal d’humour grâce aux situations très cocasses, pour notre plus grand plaisir !

Concernant les personnages, je les tous apprécié. Lydia est une femme qui ne veut pas se mentir et préfère être franche avec son entourage, tout en assumant ses choix. Elle est celle qui est principalement mise en avant dans l’histoire, mais ses trois autres amies ont également leur place. Katy a deux enfants et va ouvrir un hôtel avec son mari (il y aura d’ailleurs pas mal de soucis avec cet hôtel), Alex est enceinte de son premier enfant et Joanna nous présente son fiancé. De quoi enrichir l’histoire et passer un super Noël avec ces quatre femmes et leurs maris. De plus, l’apparition d’un inconnu, Will, ajoutera du piquant à l’intrigue.

A l’approche de Noël, je vous conseille de dévorer cette comédie romantique au bord du feu ou sous la couette avec un chocolat chaud ou une tasse de thé. Une romance avec des personnages attachants et avec des situations qui vous feront, sans aucun doute, bien rire.

Merci aux éditions Milady Romance pour cette découverte dans le cadre du Ladies Club !

La note de Rex

4 sur 5

Parution le 22 novembre 2013

Pierre, feuille, ciseaux, de Catherine Kalengula

304 pages

Éditeur :  Hachette (collection Bloom)

Date de parution : le  7 août 2013

Prix : 13€90

Synopsis

« Alice a perdu ses parents dans un accident de voiture. Accueillie par sa grand-mère qui vit à Oxford en Angleterre, elle s’enferme peu à peu dans une bulle de solitude et de souffrance.
Shane est un jeune homme rebelle et torturé. Adopté par un couple d’Anglais lorsqu’il était petit, il sent que ses origines coréennes et la difficulté d’être différent l’éloignent de ses parents adoptifs. Artiste contrarié, il se console dans les bras de jeunes femmes qu’il rejette ensuite sans scrupules. Tout sépare donc Alice et Shane, qui vont se trouver pourtant être réunis, le temps d’une panne d’ascenseur. A la faveur de l’obscurité, les carapaces se fissurent, des liens se nouent, une étincelle naît. Alice parviendra-t-elle à apaiser la colère et
la violence de Shane ? Shane pourra-t-il redonner à Alice le goût à la vie ?« 

Mon avis

Alice vit chez sa grand-mère suite au décès de ses parents. Comme on peut aisément l’imaginer, elle n’arrive pas à faire face à cette perte, elle vit repliée sur elle-même, elle n’a envie de rien… Pour faire plaisir à sa grand-mère qui s’inquiète pour elle, elle accepte de se rendre chez un psychologue. Mais l’ascenseur qu’elle prend tombe en panne. Elle se retrouve seule, dans le noir, avec Shane, un jeune homme en colère contre son père adoptif. Ces deux jeunes adolescents n’hésitent pas à s’ouvrir l’un à l’autre alors qu’ils ne se connaissent pas. Mais quand leurs chemins se séparent à la sortie de l’ascenseur, ils n’ont aucun moyen de se retrouver… Vont-ils réussir à se retrouver et à se reconstruire ?

Il y a une alternance de narrateurs entre Alice et Shane, ce qui nous permet de bien connaître ces deux personnages et de rendre l’histoire plus vivante. On sait dès le début comment l’histoire va se terminer entre Alice et Shane, mais finalement, ce n’est pas ce qui importe le plus dans ce livre. Ce qui est important, c’est la rencontre de ces deux adolescents brisés qui vont réussir, grâce à la rencontre de l’autre, à se reconstruire. Ce roman est intéressant et touchant puisqu’il parle de plusieurs sujets importants, notamment l’adoption, le deuil et les doutes quant à l’avenir professionnel de deux adolescents.

Malgré quelques longueurs et un livre un peu court à mon goût, cette romance est jolie et agréable à lire. J’ai passé un bon moment de lecture aux côtés d’Alice et Shane !

 Je remercie les éditions Hachette pour cette découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

3 sur 5