Les Perles d’Endore, de Valentine Hortelan

448 pages

Éditeur : éditions Persée

Date de parution : le 1er avril 2011

Quatrième de couverture

« L’Aldorenne est en danger.

Les dix perles d’Endore qui maintenaient les démons enfermés sont sur le point d’être rassemblées.
Tohaya a quinze ans lorsqu’un étrange vieil homme lui révèle ce qui va à jamais changer sa vie : elle détient la dernière perle, le dernier espoir de sauver son monde. La jeune fille endosse la terrible responsabilité de la protéger, mais elle est loin de se douter de ce qui l’attend…
Poursuivie par des meurtriers, elle est épaulée par l’étrange vieil homme et un beau garçon blond dont elle ignore tout. Tohaya va vite se rendre compte à quel point porter la perle est difficile, à quel point elle est importante, à quel point ses ennemis n’hésiteront devant rien pour se saisir de la dernière perle d’Endore.
Entre amitié, aventure, secret, haine, magie et amour, la guerre menace d’éclater et de tout bouleverser. »

Mon avis

J’ai été attirée par la couverture de ce livre que je trouve jolie ainsi que par la quatrième de couverture qui promettait un bon roman de fantasy. Je dois vous avouer que j’ai passé un excellent moment de lecture !

Nous suivons les aventures de Tohaya, jeune fille de quinze ans orpheline depuis l’âge de six ans. Elle s’est échappée de l’orphelinat et a survécu seule dans la rue, en évitant les Allyés qui veulent lui prendre sa Perle d’Endore. Un jour, alors qu’elle court dans les ruelles d’Elendol pour sauver sa vie, elle rencontre un vieil homme, Eolhem, qui la protégera et lui offrira un toit. Elle apprendra rapidement qu’elle doit sauver le monde en préservant la dernière Perle d’Endore qu’elle détient. Pour cela, elle devra apprendre à maîtriser la magie qui est en elle et Eolhem aura la lourde tâche de le lui apprendre. L’avenir du Monde pèse sur les épaules de Tohaya qui doit absolument garder sa Perle d’Endore sous peine de libérer les démons…

Je me suis rapidement plongée dans ce roman puisque l’intrigue est présente dès les premières pages. J’ai suivi avec grand plaisir les aventures de Tohaya, ses péripéties, ses joies et ses peines. J’ai aimé l’écriture de l’auteur qui a créé un monde très intéressant que je me suis bien représentée grâce à ses descriptions sans pour autant qu’il y en ait trop. Ce livre est également peuplé de diverses créatures comme les elfes, les nains, les démons… des créatures comme je les aime.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé Tohaya qui a une lourde tâche depuis l’âge de six ans. Il est vrai qu’elle a eu un peu de mal à réaliser qu’elle seule pourrait sauver le monde, mais ensuite elle a pris à cœur sa mission, au péril de sa vie et de celles des personnes qu’elle aime. Elle deviendra alors de plus en plus mâture, même si elle l’était déjà pour une jeune fille de son âge, ce qui n’est pas très étonnant lorsque l’on doit vivre dans la rue et sans cesse fuir pour ne pas se faire tuer. C’est une jeune fille courageuse et combattante et sa détermination sera un réel atout pour mener à bien sa mission. On en apprend petit à petit sur Tohaya et sa famille et jusqu’à la toute fin du roman, on fait des découvertes sur son passé : cela ajoute un suspens supplémentaire à celle de l’intrigue principale.

J’ai bien aimé sa relation avec Danyel, même si j’ai trouvé qu’il s’est enfui trop facilement avec Tohaya alors qu’il la connaissait que depuis une semaine. Danyel est très attachant, est le protecteur et le confident de Tohaya : son meilleur ami, aux yeux de Tohaya…

Dans ses aventures, elle rencontre également Yann. Elle se rend vite compte qu’il n’es pas « humain » mais ce jeune homme ne souhaite pas lui dévoiler sa véritable nature. De plus, plus il est mystérieux, plus Tohaya en tombe amoureuse. Même si Yann n’inspire pas trop confiance, c’est un jeune homme courageux prêt à risquer sa vie pour Tohaya.

Au fil de l’histoire, nous rencontrons beaucoup de personnages secondaires, comme les frères et sœurs de Danyel, les elfes (dont Doré qui a un rôle très important), le chef des démons… Bref, c’est un plaisir de rencontrer autant de personnages que je vous laisse découvrir.

Je ressors très satisfaite de cette lecture où je me suis vraiment régalée ! Ce n’est pas un coup de cœur mais ça n’en est pas loin…

Je remercie les éditions Persée et Estelle de m’avoir fait confiance et de m’avoir fait passer un excellent moment de lecture avec Tohaya dans le cadre de notre partenariat.

Publié le 19 juin 2012, dans Fantasy, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Rien que la couverture donne envie !

  2. Qu’elle est belle la couverture! Ton avis donne envie, en plus! Hop! Dans ma LAL 😉

    Bizouxx

  3. Wow belle chronique ! Je dois t’avouer que la couverture me faisait royalement envie… mais là, je connais un peu plus l’histoire et je dois dire que je le rajoute sans hésiter à ma wishlist !!! merci de cette découverte !!!
    bisous xox

  4. Ouuuuh. Une belle couverture et une belle chronique également. Un livre qui me tente beaucoup mais le prix beaucoup moins ^^
    Je l’ajoute tout de même à ma Wishlist, Merci pour la découverte 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :