L’enfant papillon, de Gabrielle Massat

396 pages

Éditeur : Hachette

Date de parution : le 4 février 2015

Prix : 16€

Quatrième de couverture

« Le monde de Maïa s’écroule quand Dimitri, son mentor, est condamné à la torture par sa faute.

Déterminée à le soustraire à sa destinées, elle cherche par tous les moyens à franchir les murs de la Cité. La seule chance de survie pour Dimitri réside à l’extérieur, dans ce monde désertique dont on est sans nouvelles depuis la Grande Epidémie.

Traquée par sa hiérarchie, épaulée par un étrange tueur à gages et un jeune homme opprimé pour sa différence, Maïa entame alors une implacable course contre la montre. En ligne de mire: l’Enfant Papillon, un être légendaire qui détiendrait le moyen de sortir.

Elle a un mois. Un mois pour sauver leurs vies et conquérir leur liberté. »

Mon avis

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas lu de dystopie, genre littéraire que j’adore. Je me suis donc plongée avec plaisir dans ce roman d’une auteure française finaliste du tremplin Black Moon.

Suite à un virus, Maïa, dix-sept ans, vit au sein de la Cité qui est clôturée par des murs. Impossible de sortir de cette Cité, de voir s’il existe un monde extérieur ou pas. Le gouvernement militaire transmet pourtant des messages de promesse de libération de l’Extérieur, mais la libération n’est jamais arrivée. Et pourtant, Maïa ne rêve que de ça : s’échapper de la Cité.

Alors que son mentor est arrêté et condamné pour trahison à cause de Maïa, elle doit accélérer son enquête et trouver comment s’échapper. Ainsi, elle sauvera son mentor et partira avec lui, loin de la Cité. Ayant besoin d’aide, elle se tournera vers le ghetto pour en obtenir. Elle fera la connaissance de Zéphyr, un tueur à gages et de Nathanaël, un jeune homme contaminé par le virus. Ensemble, ils partiront, au péril de leurs vies, à la recherche de l’Enfant Papillon, la seule personne qui a réussi à franchir les murs de la Cité.

La couverture de ce roman m’a tout de suite attirée, je me suis donc plongée avec plaisir dans son histoire. J’en attendais rien de spécial et je ressors ravie de ma lecture car j’ai passé un très bon moment de lecture. Je vous le dis tout de suite : une fois plongée dans l’histoire, on n’a pas du tout envie de la lâcher. On tourne et tourne les pages et hop, l’histoire est finie, sans s’en rendre compte. Le compte à rebours au début de chaque chapitre n’aidant pas à lâcher le livre ^^

L’écriture de l’auteure est fluide et addictive. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! De l’action, des révélations, du suspens, du stress… Une seule chose m’a un peu gênée lors de cette lecture, c’est la romance entre deux personnages (non, je ne dirai pas qui ! 😉 ). Je ne la trouve pas assez « naturelle ».

Un petit mot sur les personnages : Maïa est une jeune fille attachante de par son histoire et sa personnalité. Elle est combattante, va jusqu’au bout de ses projets. Zéphyr et Nathanaël sont des personnages intéressants et également attachants. Zéphyr a été torturé, Nathanaël est un lazul, c’est-à-dire qu’il porte le virus en lui ; il est détesté par tout le monde. Ce sont deux personnages blessés.

Pour conclure, je suis ravie d’avoir découvert Gabrille Massat et l’univers qu’elle a créé. Un roman que je vous conseille de découvrir 🙂

Je remercie les éditions Hachette pour cette jolie découverte dans le cadre de notre partenariat.

La note de Rex

5 sur 5

Publicités

Publié le 1 avril 2015, dans Dystopie, Jeunesse, Partenariats. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Semble très aimé de la blogo jusqu’à maintenant… Bien hâte de le sortir de ma PAL !!! trrès bel avis Miss 🙂

  2. Pourquoi pas? Ça pourrait être super intéressant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :