Black iris (tome 2 – Free fall), de Leah Raeder

453 pages

Éditeur : Editions Prisma

Date de parution : le 7 janvier 2016

Prix : 17€95

Quatrième de couverture

« J’ai fleuri. Une fleure noire. il y a une chose terrible enfouie en moi qui palpite, prête à surgir dans la lumière…

Laney Keating n’oublie rien. Et ne pardonne jamais. Seuls les êtres faibles pardonnent. Pour assouvir son désir de vengeance et faire payer ceux qui l’ont humiliée, elle est prête à repousser toutes les limites entre sexe, alcool et drogue.

Quitte à manipuler, à souffrir, à haïr.

Quitte à écorcher son cœur dans une virée machiavélique et sanglante. »

Mon avis

Alors que la première et la quatrième de couverture m’ont attirée, je ressors très déçue de ma lecture. Malheureusement, je n’ai pas du tout accroché à ce roman. L’histoire est très lente, il ne se passe pas grand chose et on se demande où l’auteur veut nous emmener.

Les chapitres se passent à des périodes différentes et il est dur de s’y retrouver. Par exemple, le premier chapitre se passe en « avril, l’année dernière », les chapitres qui suivent sont ensuite dans l’ordre jusqu’à se retrouver nez à nez avec un chapitre qui se passe en « février l’année dernière », puis un autre chapitre qui se passe en « octobre l’année dernière »… Bref, il n’y a pas d’ordre chronologique et c’est perturbant.

Je me suis fortement ennuyée pendant ma lecture. Je n’attendais qu’une chose : finir ce livre. Heureusement, c’est un pavé mais c’est écrit gros, donc les pages défilent rapidement. On ne comprend pas tout de suite l’intrigue et pendant la majeur partie du roman, on suit juste les personnages sans savoir où cela nous mène. Donc lire les plans cul de notre triangle amoureux et les voir se droguer, ça ne m’intéresse pas vraiment, surtout quand c’est comme ça tout au long de la lecture.

Concernant les personnages, Laney n’est pas une héroïne comme les autres. Elle est sombre, se drogue, ne pense qu’à baiser avec homme ou femme. Elle n’est pas là pour qu’on l’aime et nous le fait bien comprendre dès les premières pages. Je ne me suis pas attachée à elle mais je ne l’ai pas détestée, elle m’est indifférente.

Pour conclure, je n’ai pas du tout aimé ma lecture qui manque cruellement d’action et d’intrigue digne de ce nom.

Je remercie les éditions Prisma et Babelio pour cette lecture dans le cadre d’un partenariat.

La note de Rex

0 sur 5

Publicités

Publié le 20 mars 2016, dans Erotique, Partenariats, Thriller, Young Adult. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :