The curse (tome 2 – The crime), de Marie Rutkoski

535 pages

Éditeur : Lumen

Date de parution : le 21 septembre 2017

Prix : 15€

Chronique du 1er tome

Quatrième de couverture

« GAGNER PEUT ETRE LA PIRE DES MALEDICTIONS…

Fille du général le plus titré de l’Empire, Kestrel a eu la faiblesse, alors qu’elle réprouve l’esclavage, d’acheter dans une vente aux enchères un jeune homme du nom d’Arin. Pire encore, elle a eu la bêtise de lui permettre de devenir son ami… et de laisser la ville entière s’en émouvoir. Elle n’a compris qu’au dernier moment son erreur, en découvrant l’impensable : espion aux ordres de son peuple oppressé, les Herranis, le jeune homme était là depuis le début pour la trahir, pour renverser le pouvoir.

A présent, tout a changé. Kestrel a été contrainte de lutter pour sa survie. Elle a vu ses amis tomber autour d’elle et a dû supporter la douleur de la trahison d’Arin – elle dont l’éducation entière lui souffle de tout faire pour se venger. mais, quand il a fallu choisir son camp, elle a préféré, à son tour, l’impensable : sacrifier son bonheur pour celui des Herranis, céder à un terrible chantage qui la force à tourner le dos à Arin une bonne fois pour toutes. Elle est désormais la fiancée du fils de l’Empereur. S’ouvre, à la cour, un terrible jeu d’échec où Kestrel, doit mentir à tout le monde, depuis le monarque – un homme sans pitié qui se délecte de la souffrance d’autrui – jusqu’à Arin lui-même, en passant par la masse des courtisans qui n’espèrent que sa chute.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l’imagination d’une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple ! »

Mon avis

A la fin du premier tome de cette saga, Kestrel a accepté d’épouser Varex, le prince de l’Empire Valorian, en échange de la liberté pour le peuple Herrani dont Arin est devenu le Gouverneur. Dans cet opus, nous retrouvons Kestrel au cœur de manipulations et enjeux politiques.

J’ai beaucoup aimé le premier tome de cette saga, j’avais donc hâte de lire ce deuxième tome. Malheureusement, je ressors vraiment déçue de ma lecture. J’ai trouvé que l’histoire était trop lente et qu’elle n’avançait pas. Je me suis ennuyée et je n’avais qu’une envie : terminer ce livre au plus vite. Les stratégies et manipulations sont omniprésentes, mais l’action est absente. Un petit point positif néanmoins : la première de couverture est magnifique.

Concernant les personnages, nous découvrons l’Empereur qui est vraiment détestable et qui se révèle être un véritable manipulateur. Il est infect avec son fils, mais également avec Kestrel qui va en baver avec lui. Alors qu’au début Varex doute des motivations de Kestrel pour devenir son épouse, il apprend petit à petit à lui faire confiance et on apprend à le connaître. J’espère qu’il comprendra et soutiendra Kestrel. S’agissant de Kestrel et d’Arin, Arin ne comprend pas pourquoi Kestrel a accepté d’épouser le Prince de l’Empire Valorian et Kestrel refuse de lui expliquer. Leur relation va donc se dégrader. Nous découvrons également d’autres personnages qui ont tous un petit rôle intéressant dans l’histoire.

Pour conclure, alors que j’ai apprécié le premier tome de cette saga, j’ai trouvé celui-ci bien trop lent. Autant de pages pour avancer aussi peu dans l’histoire, je ne le conçois pas. J’espère que le troisième tome sera bien meilleur que celui-ci et que l’action sera au rendez-vous.

J’ai chroniqué ce livre pour les Chroniques de l’Imaginaire.

Publié le 3 novembre 2017, dans Chroniques de l'imaginaire, Young Adult. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :